Barnepark A - (+32) 2-2428793  /  Barnerpark B -(+32) 2-6465800
  • French (Fr)
  • Italian - Italy
  • English (United Kingdom)

Maison d'Enfants - Barnepark A

Bienvenue chez BARNEPARK A! La maison d'enfants Barnepark est située sur la Chaussée de Haecht, 264 à 1030 Bruxelles, près du parc Josaphat et à qu...

Les Activités

Les structures a été divisée en sections distinctes appropriées aux différentes tranches d'âge. Chaque section de les maisons d’enfants ont une str...

Synthèse du Projet Pédagogique

Notre projet s’appelle BARNEPARK, du nom d’une maison au toit de paille située au beau milieu d’un parc scandinave, équipée d’accessoires simples et...

Follow Us!

  La page Facebook des Maisons d'enfants Barnepark est en ligne. Cliquez ici!   Aggiungi al Frasario   Non ci sono elenchi d...

Maison d'Enfants - Barnepark B

  Bienvenue chez BARNEPARK B! L’ensemble des bâtiments qui constitue le siège de la maison d'enfants Barnepark B de Chaussée de Wavre a été c...

  • Maison d'Enfants - Barnepark A

  • Les Activités

  • Synthèse du Projet Pédagogique

  • Follow Us!

  • Maison d'Enfants - Barnepark B

Projet Pédagogique

progetto-nanoLes maisons d’enfants Barnepark sont des lieux d’accueil pour les enfants d’âge préscolaire.

Le projet d’accueil Barnepark se base sur les principes de la culture méditerranéenne,mais puisque les hommes semblent avoir perdu de vue l’importance de la Nature, le projet se fonde également sur les principes de la culture scandinave qui en fait un élément incontournable.

Barnepark tient son nom d’un parc scandinave où se trouve une petite maison au toit de paille, équipée d’accessoires simples et essentiels : d’une longue table et de petites chaises, d’un évier et d’un réchaud, de dessins accrochés au mur, d’une armoire et d’une bibliothèque. C’est de ce principe que naît l’idée d’une maison d’enfants qui a pour objectif le développement global de l’être humain à partir de toutes les compétences dont il est doté dès la naissance.

Tout en s’inspirant de la pédagogie scandinave où la Nature représente la première source de connaissances, l’enfant est accompagné dans ses découvertes par une petite créature légendaire, le Nisse (nom scandinave pour indiquer le gnome/lutin). Celui-ci s’occupe des enfants, de la maison et des animaux, en vivant en harmonie avec la Nature. Le Nisse est le symbole de notre projet.

Les milieux d’accueil sont des lieux de rencontres capables de mélanger les différents mondes culturels. Étant situés au centre de l’Europe multiethnique, les maisons d’enfants Barnepark de Bruxelles permettent aux petits citoyens européens d’évoluer dans une culture commune, en étant solidaires, multilingues et dotés d’un bagage de connaissances qui englobe toutes les sortes de développement, que ce soit le développement cognitif, émotionnel, relationnel, corporel ou sensoriel.

Ces principes sont mis en œuvre à partir d’expériences directes à travers les activités structurées et non structurées. Le projet d’accueil « Barnepark » a pour objectif celui de promouvoir les droits des enfants et de les aider à grandir dans les meilleures conditions de santé et de bien-être possibles.

L’approche se base sur des connaissances et des besoins fondamentaux, notamment le besoin de se sentir en sécurité, afin de développer leur confiance en eux et envers les autres. C’est aussi grâce au rôle des professionnels de l’enfance que les enfants construisent leur expérience de vie, riche, authentique et harmonieuse dans un environnement spécialement étudié pour garantir leur bien-être.

"Il faut se rappeler d’une chose seule. Que les enfants sont tous différents, les moments historiques et chaque moment du même enfant sont différents, les pays sont différents, et les milieux, et  les familles aussi". La diversité des langues, de familles, d’enfants est une métaphore d'un lieu  qui échappe aux "enseignements logiques centrifuges, et qui nous demande de décliner pluriellement les méthodologies de l'enseignement-apprentissage, en concevant l'enfant comme "éducateur" de ses éducateurs" (Freire).

Les finalités du Projet

Le projet d’accueil Barnepark place le développement de l’identité personnelle et relationnelle au centre de l’activité éducative. Celle-ci se présente sous la forme d’un itinéraire à parcourir avec volonté et rationalité, dans le but d’atteindre certains objectifs. Il s’agit d’un parcours qui prévoit :

  • Une action cohérente des différents interlocuteurs
  • La définition d’un langage commun
  • Le sentiment d’appartenance à une communauté qui partage les mêmes valeurs

Les finalités que nous cherchons à atteindre sont les suivantes :

  • Promouvoir le développement global et harmonieux de la personnalité de l'enfant dans toutes ses formes et manifestations ;
  • Aider l'enfant à se développer à tous niveaux (psychomoteur, social, affectif, cognitif)
  • Accompagner l'enfant à exprimer son potentiel grâce à de multiples formes de langage et activités ;
  • Éduquer l'enfant à vivre, apprendre, écouter et communiquer ;
  • Promouvoir et encourager le développement de relations significatives entre l'enfant et ses pairs, ainsi qu’avec les adultes et son environnement.

Le projet d’accueil s’ancre dans la "pédagogie de la relation" (Malaguzzi) et favorise la création d’une relation puéricultrice/enfant individualisée, et surtout personnalisée, par la mise en œuvre d’interventions éducatives. La construction de l’identité personnelle de chaque enfant est encouragée par différentes actions et situations qui sont programmées dans l'équipe pédagogique :

  • Situations de rencontre entre les enfants eux-mêmes ;
  • Situations de rencontre entre les enfants et les adultes ;
  • Actions pour accompagner et soutenir l'enfant dans la conquête progressive de la connaissance de la réalité extérieure en manipulant des objets et des matériaux différents (Piaget) ;
  • Actions visant à faciliter l’acquisition de l’autonomie ;
  • Actions qui sollicitent l'enfant dans le développement d'une perspective multiculturelle ;
  • Actions destinées à stimuler l'enfant à un contact direct et respectueux avec la nature ;
  • Actions permettant la continuité avec la famille et fournissant un soutien concret à la parentalité.

foto1

L'intervention des puéricultrices ne se limite pas à la relation avec l'enfant mais s’intègre aussi dans une dynamique relationnelle impliquant la famille. Elle se trouve également affectée par le type de relation que les parents entretiennent avec leurs enfants. C'est à partir de la connaissance de la réalité particulière de chaque famille que se construit le travail éducatif. En effet, les deux contextes (milieu d’accueil et famille) s'influencent réciproquement. Les puéricultrices font partie d'un système complexe et leur action éducative est d'autant plus efficace si elles sont capables de lire le comportement de l'enfant dans le système familial auquel il appartient. Les relations avec les familles ne sont pas à sous-estimer, au contraire, elles font partie intégrante de l'ensemble du projet.

Les parents, étant les personnes les plus proches de l’enfant, constituent de précieux alliés. Ils sont également très impliqués par les choix éducatifs le concernant. En outre, une relation de respect et de confiance entre les parents et les professionnels de l'enfant crée un sentiment de « sécurité » qui l’amène à se sentir vraiment intégré dans l'endroit qui l'accueille.

Le développement de chaque enfant est encouragé à travers 

  • Le jeu ;
  • La musique, le chant ;
  • Les activités artistiques ;
  • La manipulation (bois, papier, argile, matériaux divers, sculpture, etc.) ;
  • Les jeux symboliques, le théâtre, les marionnettes ;
  • La lecture ;
  • La découverte de la nature ;
  • La motricité et la danse ;
  • Le langage.

Organisation de l’espace

L’enfant a besoin d’un environnement où il peut se retrouver et se sentir tranquille. En partant de cette idée, le projet implique des choix quant à l'organisation du milieu. Ce dernier est vu comme espace de vie comprenant des valeurs et un langage qui influencent positivement la capacité d'organiser la pensée et le comportement social de l’enfant.

Pour permettre aux enfants et aux professionnels de développer leur potentiel et de donner une identité éducative au milieu d’accueil, l’espace est préparé de sorte qu'il soit :

  • flexible, adapté au vécu et aux besoins des enfants ;
  • capable de suggérer des idées en stimulant ainsi la créativité ;
  • divisé en différents sous-espaces ;
  • capable de garantir la sécurité tout en étant confortable.

Vu que l'enfant s'exprime à travers plusieurs « langages » à l'intérieur du milieu qui l'accueille, des espaces sont réservés pour les :

  • activités symboliques, d'expression théâtrale et de déguisements ;
  • activités de construction, de jeux de logique et d'articulations ;
  • activités graphiques/artistiques ;
  • activités de lecture ;
  • activité de psychomotricité, de mouvement, de danse ;
  • activités musicales ;
  • activités de groupe ;
  • activités à l’extérieur.

L’aménagement de l’espace de chaque section évolue par rapport au développement et à l’âge des enfants qui l’occupent.

Chaque section fournit des espaces de rencontre (l'espace de l'assemblée du matin, du repas, pour les jeux, pour le sommeil et les soins corporels) qui favorisent la socialisation.

Il y a aussi des sous-espaces qui offrent de nombreuses possibilités de jeux et d'apprentissages, à travers lesquels l'enfant construit sa connaissance du monde, pose des questions, essaye de connaître les autres et son environnement. Dans chaque section, un espace libre est laissé aux enfants pour des activités de mouvement. L'espace n'est pas surchargé de meubles ou de matériel.

foto98 foto7 foto2

L'organisation interne de la section guide l'enfant dans la sélection et l'utilisation de l'espace. Elle est caractérisée par la présence de coins et de centres d'intérêt, en particulier :

  • L'espace relax : on y trouve des matelas, des oreillers, des tapis, des canapés ou des chaises pour les activités de détente. Le miroir est présent pour les tout-petits.
  • L'espace lecture : peut également coïncider avec l’espace relax. Il est délimité par des oreillers ou des tapis. Dans une boîte sont rangés des livres auxquels l’enfant peut accéder de façon autonome.
  • L'espace symbolique : dans cet espace on peut trouver de petites cuisines équipées (palettes de bois, assiettes, verres, couverts, fruits et légumes-jouets, cartons vides de pâtes, lait, œufs etc.), une structure, avec des chariots et des paniers, qui sert à exposer les produits du marché, afin que les enfants puissent s'identifier dans des rôles d’adultes de référence. En outre, un espace est prévu pour d'autres jeux symboliques spécifiques, tels que le garage, le salon de coiffure, etc. et un espace pour le déguisement avec des cintres, des conteneurs et différents types de vêtements et accessoires que les enfants peuvent utiliser de façon autonome.
  • L’espace refuge/ jeu du coucou : des « espaces refuge » sont offerts aux enfants pour qu’ils puissent s’isoler quand ils en ressentent le besoin. Ces espaces sont intimes et délimités afin qu’ils se sentent protégés et isolés. L'ouverture peut être voilée par un rideau qui encourage le jeu du « coucou ».

Les Routines

L’aménagement du temps est important, étant donné que les évènements qui se déroulent jour après jour et les horaires réguliers permettent aux enfants créer leurs repères temporels.

Les routines jouent un rôle essentiel et représentent des moments privilégiés dans la relation entre l’enfant et l’adulte. En outre, elles permettent aux enfants de comprendre quel évènement se déroule dans leur vie, avec qui et dans quel contexte. De par leur caractère répétitif, les routines marquent les moments de la vie du milieu d’accueil dans sa dimension affective et dans l’espace-temps. En effet, elles sont liées à certains moments de la vie organisationnelle de la crèche (entrée, sortie, etc.), à des moments de soins personnels (alimentation, soins corporels, repos) et à des moments fonctionnels (organisation de l'espace et gestion du matériel).

Les principales routines sont :

L’accueil du matin

L’accueil est vu comme un passage de relais.

Être capable d’accueillir demande de la part de l’adulte une disponibilité physique et psychique, ainsi que de l’empathie.

Le matin, l’accueil de l’enfant et de son parent est un moment important pour effectuer une séparation en douceur. À l’arrivée, chaque parent déshabille son enfant et lui met ses chaussons. Le parent va ensuite donner les informations essentielles à la puéricultrice et prendre le temps de dire au revoir à l’enfant. La puéricultrice qui accueille l’enfant lui parle et lui explique que papa ou maman s'en va. Les parents ne doivent pas partir sans dire au revoir à leur enfant, même si celui-ci pleure : cela pourrait accentuer son angoisse de séparation. Au contraire un bisou, un geste de la main pour dire au revoir permettront à l'enfant d'être rassuré et de mieux gérer cette absence.

Dans tous les cas, il faut éviter de prolonger la séparation en cas de chagrin de l’enfant, de façon à ne pas la transformer en déchirement. L’équipe de professionnelles est là pour accompagner la séparation et prendre le relais.

Le repas

Le repas représente un moment de plaisir et de découverte sensorielle (sur les plans gustatif, olfactif, visuel, voire tactile). Le plaisir de croquer, de sucer constituent d’ailleurs un exutoire à l’agressivité.

Le repas est également un moment fondamental d’échange et participe au processus d’attachement.

Il est organisé de manière à assurer un cadre paisible et détendu. Les puéricultrices s’assoient à table avec les enfants, conversent, promeuvent leur autonomie et les aident si nécessaire.

À tout âge, le repas reste un acte social de communication. Des règles de vivre ensemble accompagnent le repas, ce qui en fait un espace de socialisation à plusieurs niveaux. Le nourrisson est en situation de face à face mais, en grandissant, les repas représentent des repères temporels nécessaires au tout-petit, à la construction de sa sécurité interne et à ses apprentissages.

C’est aussi un moment d’apprentissage de l’autonomie. Les enfants sont invités à goûter tous les aliments et les portions sont servies en quantités adaptées. Peu à peu, le repas devient un espace de socialisation et une activité éducative à part entière avec des règles de vivre ensemble. Les puéricultrices favorisent l’échange et le plaisir autour du repas. Les aliments et les sensations sont nommés. Le placement des enfants à table est pensé de façon à maintenir un climat calme et détendu.

Le sommeil 

Le besoin de sommeil de chaque enfant est valorisé et respecté. Les puéricultrices favorisent l’endormissement en mettant en place des repères (doudou, même emplacement des lits, temps calme avant la sieste, etc.) qui favorisent un sommeil de qualité.

Chez les tout petits, le rythme individuel de sommeil et les signes de fatigue (bâillement, frottement des yeux, enfant grincheux, etc.) sont respectés. En grandissant, les enfants arrivent à un rythme commun : une sieste collective après le repas.

Les soins corporels

Les soins corporels représentent un moment privilégié entre l’enfant et la puéricultrice.

C’est également l’occasion pour l’enfant de se connaître lui-même. La relation s’établit par la parole, par le regard contenant et par le jeu qui porte sur la découverte du corps. Ce moment d’attention particulière portée à l’enfant l’aide à se sentir un individu à part entière dans le groupe. Il lui donne confiance en ses capacités et participe à sa sécurité de base.

Ce moment privilégié doit constituer un temps d’intimité entre l’enfant et l’adulte. Lors des soins, une communication est établie par des paroles, des gestes et des mimiques. La puéricultrice explique à l’enfant ce qu’elle est en train de faire. Petit à petit, les plus grands commencent à devenir autonomes.

Le départ du soir

Le départ est un moment chargé d’émotions durant lequel le parent retrouve son enfant et inversement. L’enfant est préparé à cet instant important : il faut lui laisser le temps de reconnaitre son parent, de réaliser sa présence et de quitter ses copains et son jeu.

C’est aussi un temps de transition : la puéricultrice informe le parent sur la journée de l’enfant et personnalise son feedback par des petites anecdotes. Ce moment de relais permet à l’enfant de passer du professionnel au parent.

Tous ces rituels permettent à l’enfant de se repérer dans le déroulement du quotidien et de construire sa représentation du temps. Les routines le rassurent, c’est pourquoi ces moments-clés sont matérialisés par des actions (comptines ou chants, rangement, lavage des mains avant de manger, etc.). La répétition des différents moments de vie tout au long de la journée lui permet de se situer dans le temps en se construisant des repères, notamment par rapport au retour du parent.

Les activités

À tout moment de la journée, l’enfant se construit à travers le jeu. Toutes les activités proposées sont adaptées à son développement et se faire avec plaisir. En effet, c’est par le plaisir que l’enfant se construit et développe son intuition, son imagination, sa curiosité, son intelligence et sa logique.

L’activité ludique est la forme d’expression privilégiée par l’enfant pour explorer le monde qui l’entoure.

Celle-ci encourage le développement affectif, cognitif et social.

Les activités pour tous les âges

Les activités ludiques sont classées en quatre grandes catégories :

Les jeux d’exercice

Les jeux d’exercice permettent le développement de la motricité globale (marcher, courir, sauter, etc.) et fine (fermer un œil, faire une grimace, gonfler une joue, etc.) :

-          Les jeux d’éveil sensoriel sonores, visuels, tactiles, olfactifs ou gustatifs : à travers les instruments de musique, les jeux de couleurs et de formes, le tapis d’éveil, le parcours sensoriel, l’atelier de cuisine, la boite à épices ;

-          Les jeux moteurs : marcher, courir, grimper, pédaler, tirer, pousser ;

-          Les jeux de manipulation qui vont développer les différentes formes de préhension : saisir, serrer, vider, remplir, taper, viser, enfiler, lacer, etc.

Les jeux symboliques

Par le jeu symbolique, l’enfant va faire « comme si » en ayant accès à la représentation de l’objet absent. La fonction de ce jeu dans le développement de l’enfant est de permettre de structurer ses activités, de différencier les rôles sociaux, de développer le langage et de gérer sa frustration (ex : en rejouant avec la poupée une scène ayant été pénible pour lui). Les expressions graphiques (dessins) font aussi partie du jeu symbolique.

-          Les jeux de rôle : le faire semblant où l’enfant est acteur. Il imite des actions, des gestes, des paroles (dinette, mallette du docteur, poupées, déguisements) ;

-          Les jeux de mise en scène : où l’enfant n’est plus seulement acteur mais metteur en scène (la ferme avec les animaux ou les marionnettes).

 Les jeux d’assemblages

Grâce aux jeux d’assemblage, l’enfant développe sa motricité fine, sa patience, sa réflexion et sa créativité :

-          Les jeux de construction : comme les cubes, les "lego", l’enfilage de perles, les briques géantes où l’enfant empile, emboite, superpose, visse ; 

-          Les jeux d’agencement : les jeux d’assemblages linéaires réalisés par emboitement, encastrement, juxtaposition de pièces côte à côte, par enfilage ou tressage comme les puzzles, les « coloredo », les puzzles encastrement, etc.

 Les jeux à règles

Les jeux nécessitant le respect des règles permettent à l’enfant d’améliorer son sens de la logique et, en même temps, d’apprendre les règles de la vie sociale :

-          Les jeux d’associations : réservés aux enfants plus âgés. Ces jeux sont composés de pièces séparées qui sont destinées à être associées selon des règles précises et en fonction d’un lien logique : forme, couleur, etc. (ex : jeu de memory).

Les activités d’expression

La manipulation de différentes matières (eau, sable, terre, terre glaise, pâte à sel) offre la possibilité d’expérimenter de multiples sensations, de comprendre les propriétés des éléments, de maitriser et de découvrir les effets ou les traces que l’on peut laisser.

Le dessin, le coloriage, la peinture, le modelage, réalisés à l’aide de différentes techniques, sont proposés régulièrement en section, soit par les puéricultrices, soit par le personnel spécialisé dans l’atelier.

L’enfant est libre de créer sans qu’un modèle ou un résultat prédéterminé lui soit imposé.

Les réalisations de chaque enfant sont datées et classées dans un dossier qui sera donné aux parents. En outre, tout au long de l’année, la puéricultrice affichera les dessins des enfants dans la section et d’autres endroits du milieu d’accueil.

Il est important de noter qu’il ne s’agit pas ici d’apprentissage ou de savoir artistique, mais d’ouverture et de curiosité.

Le théâtre

Le théâtre offre des expériences enrichissantes aux enfants qui peuvent alors devenir spectateurs/acteurs de petits spectacles créés pour eux.

Cette forme artistique est adaptée aux enfants de tout âge (exemples : marionnettes à doigts pour les plus petits, petites pièces de théâtre pour les plus grands, etc.).

Participer à ce genre d’activité permet aux enfants d’expérimenter différentes réactions à travers les expressions spontanées (comme le rire, les pleurs, les cris, etc.) et de toucher leurs perceptions, plutôt que comprendre la signification réelle de ce qui est leur représenté.

Le théâtre a pour objectif de permettre aux enfants de s’exprimer librement et de faciliter leurs interactions avec la puéricultrice. Cette dernière a le rôle d’aider l’enfant à découvrir et maitriser ses émotions.

La musique

Exposer les enfants à la musique les aide à repérer les rythmes du langage, favorisant ainsi son apprentissage.

L’éveil musical apporte également des éléments contribuant à développer les aptitudes cognitives et la mémoire chez l’enfant. Les puéricultrices chantent avec les enfants en utilisant la voix et les gestes.

Les espaces extérieurs aux sections

Les espaces extérieurs aux sections sont des zones dédiées à favoriser « les apprentissages en plein air », ou les apprentissages spécifiques. L'enfant est libre de sortir par tous les temps, également durant la période hivernale, quand la situation climatique le permet. Durant la belle saison, les sorties à l’extérieur sont plus fréquentes. Une casquette et de la crème solaire sont demandées aux parents. (O.N.E.)

Les espaces extérieurs sont ouverts à tous les enfants et répondent aux exigences suivantes :

-          Fournir une grande variété de jeux et de possibilités d'apprentissage pour les enfants d’âges et de compétences différents ;

-          Offrir la liberté aux enfants de jouer librement, sans inhibitions, mais aussi des coins plus intimes, calmes et tranquilles ;

-          Créer des espaces de jeux de groupe ou individuels ou des initiatives ponctuelles pour un plus gros événement (fêtes avec les parents, etc.) ;

-          Encourager les expériences sensorielles à travers l’exploration de la dimension, de l'espace, de la lumière, de l'ombre, de la couleur, du son, des formes et des odeurs ;

-          Proposer du matériel qui peut être amené à l'intérieur de la crèche, comme les feuilles, les fleurs, les graines, les fruits.

-          (Permettre aux enfants de)connaitre les éléments : air, eau, vent, neige…


Un coin botanique est présent pour encourager les enfants à aimer et respecter la nature et l’environnement.

Les activités sont conçues de manière à s'adapter à la météo et à l’exploiter positivement : utiliser le vent et la pluie, expérimenter comment des matériaux différents se comportent au soleil, etc. Les chutes de neige, les fleurs, les feuilles d'automne, les ombres et leur variation… : le jardin offre d’innombrables possibilités d’observer les changements des saisons, du temps et de son passage, tout ça à un niveau que même les plus petits peuvent comprendre et retenir.

Des salles spécifiques dédiées à la psychomotricité et aux activités créatives sont à la disposition des enfants.

Les sorties

Les sorties font l'objet d'une grande attention de la part du milieu d’accueil.

Elles sont organisées par la Direction et la Psychopédagogue. Toutefois, la proposition de sortie peut aussi être effectuée par les puéricultrices. Après avoir été examinée par l'équipe éducative et jugée réalisable et compatible avec le projet d’accueil, la sortie est organisée en fonction des activités prévues et des conditions climatiques.

L’organisation des sorties liées au développement du projet éducatif tient essentiellement compte de la sécurité et des intérêts des enfants. Certaines sorties peuvent être faites avec la participation des parents.

Projets Thématiques

Le projet d’accueil « Barnepark » comprend un ensemble de projets thématiques qui sont mis en relation avec les autres activités et les routines.

Le principe éducatif des projets thématiques indiqués ci-dessous prévoit une continuité et une interaction entre les projets eux-mêmes. Le développement d’un projet permet aux enfants de :

Stimuler leur curiosité ;

Créer un lien entre les différents points de vue sur le même sujet (celui de l’enfant, les autres enfants, les adultes, etc.) ;

Apprendre à se concentrer, chercher, explorer ;

Apprendre à partager leur point de vue, à négocier et à prendre une décision ensemble.

Les thématiques des différents projets sont développées au fur et à mesure que les enfants grandissent.

Les sujets abordés dans les projets sont : L’autonomie ; Le repas ; Le langage ; L’anglais ; La lecture ; La musique ; Le théâtre ; L’art ; L’eau ; L’écologie ; L’été ; Les fêtes ; Lasolidarité ; Lapsychomotricité.

Conclusions

Le projet d’accueil « Barnepark » a pour objectif celui de promouvoir les droits des enfants et de les aider à grandir dans les meilleures conditions de santé et de bien-être possibles.

L’approche se base sur des connaissances et des besoins fondamentaux, notamment le besoin de se sentir en sécurité, afin de développer leur confiance en eux et envers les autres. C’est aussi grâce au rôle des professionnels de l’enfance que les enfants construisent leur expérience de vie, riche, authentique et harmonieuse.

 
 

Contactez les crèches de Bruxelles!

Contactez-nous!

Barnepark A

barnepark.be@gmail.com

Barnepark B

barneparkwavre.be@gmail.com

Crèche Barnepark Bruxelles

bruxelles3

Tel: (+32) 2-2428793
Fax: (+32) 2-2428793
Email: barnepark.be@gmail.com
Website: www.barnepark.be
You are here Ecole Maternelle

Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. This website uses cookies to deliver superior functionallity and to enhance your experience of our website. Continued use of this site indicates that you accept this policy. To find out more about the cookies we use and how to delete them, see our privacy policy.

I accept cookies from this site.
EU Cookie Directive plugin by www.channeldigital.co.uk